La langue géorgienne (Kartuli) appartient à la famille Kartvélienne, elle-même liée aux langues caucasiennes. Elle n’a aucun lien avec des groupes de langues connues et continue de fasciner les linguistes de tous les horizons.

Il y a trois languages dans la famille Kartvélienne: le Svan (Svanuri), parlé dans les montagnes de Svaneti, le Mingrelian (Megruli), parlé dans le Samegrelo, et le Laz (Zanur-Chanuri), parlé par les gens de Laz vivant dans le Nord-Est de la Turquie. Plus lointaine, on peut citer le Circassien (Tcherkesse) et l’Abkhaze dans le Nord-Ouest de la chaine caucasienne; l’Avar, le Lezgin, le Tabasaran, le Dargwa, le Lak dans la region du Daghestan; ainsi que le Tchétchène et l’Ingouche.

La langue géorgienne possède quelques mots d’emprunts mais la majeure partie du vocabulaire est particulière à la langue géorgienne. Le géorgien est une langue ancienne possédant sa propre écriture cursive.

L’alphabet géorgien contient 33 lettres dont chacune représente un son, exactement comme le fait l’alphabet latin pour decrire phonétiquement la pluspart des langues européennes comme le français, l’allemand ou l’espagnol. La langue géorgienne ne fait pas usage des lettres majuscules. Les voyageurs indépendants n’ayant aucune connaissance de l’alphabet géorgien auront beaucoup de difficultés à se débrouiller en Géorgie. Mais la pluspart des habitants de la Géorgie connaissent le russe et les jeunes géorgiens apprennent maintenant des langues comme le français, l’anglais, ou l’allemand.

Le Géorgien ne se rattache à aucun grand groupe de langue autour de lui, ni indo-européen ni turc. Il ne s’apparente qu’à d’autres langues voisines du Caucase et présente avec le basque des convergences troublantes, bien qu’elles ne soient pas suffisante pour parler de parenté à proprement dit.

Principales caractéristiques de la langue géorgienne

La grammaire de la langue géorgienne reserve des surprises. Comme dans bien d’autres langues, on emploie des postpositions au lieu de prepositions. Tout le fait certaines langues africaines, le géorgien distinguee trois sortes de demonstrative: proche de la personne qui parle, proche de la personne à qui l’on parle, et loin des deux interlocuteurs. Il existe également trois type de negations n langue gérogienne.

La langue géorgienne a 7 cas: nominative, narrative, datif, genitive, ablative, circonstantiel et vocatif. Le système verbal es est très étrange et complexe. Certaines particularité font penser au russe, telles que le système dans prefixes pour distinguer les verbes perfectifs (ceux dont l’action accomplice ou achevée) et des imperfectifs (dont l’action est en cour ou se prolonge). Ces préfixes indiquent s’il y a lieu, le sens du mouvement de l’action, de haut en bas, vers celui qui parle, en s’éloignant etc…

Le plus curieux est ce qu’on appelle le caractère pluripersonnel du verbe géorgien. Contrairement au français où la conjugaison des verbes depend du seul sujet. (Je chante, nous chantons…). Le géorgien comme le basque d’ailleurs, a une conjugaison plus complexe où interviennent le sujet et le complement

Passionné de langue exotique? Apprenez la langue mongole

La langue géorgienne

Voyage en Géorgie, Caucase

Cours de langue géorgienne à télécharger en format .mp3

 

> Cours complet de langue géorgienne à télécharger en format .mp3 (Idéal pour les voyageurs se rendant en Géorgie)